Menu Content/Inhalt
FORMATION ET CONFERENCES PDF Imprimer Envoyer
Il reste des places pour l'initiation aux troubles de type aphasique qui débutera le 20 novembre 2017

Cours de neurologie du docteur Gisèle Gelbert

Les journées scientifiques

Séminaire exceptionnel

Les conférences

Initiation aux TTA

CERETTA

Actualités professionnelles

 

La collaboration entre le docteur Gelbert et ses élèves, certains suivant ses cours depuis le début, a toujours eu une tonalité particulière. En effet, il ne s’agissait pas de déléguer le travail rééducatif, ou de porter un diagnostic en ignorant les réalités du travail de terrain. La recherche qui a permis les fondements du travail aphasiologique n’est pas terminée. Le docteur Gelbert étant à l’origine de cette réflexion en cours d’approfondissement, il est évident que se présentent des cas qui nécessitent un « contrôle » et quelquefois l’élaboration d’une approche théorique plus fine. La pertinence de ces ajustements sera confirmée par leur mise en œuvre par l’orthophoniste qui présentait le patient. C’est ainsi que se pratique un aller-retour qui a fait l’originalité du travail, de la collaboration et de la formation des orthophonistes.

Forts de leur expérience auprès du docteur Gelbert, acquise lors des stages, des séminaires, des consultations téléphoniques ou encore des contrôles de leurs patients, munis de cette permanence de la réflexion théorique nourrissant leur pratique rééducative, ces orthophonistes ne se situent pas tout à fait dans la perspective habituelle de leur spécialité.
Certes les prescriptions doivent être faites par des médecins, et cela est normal. Mais, soit le médecin connaît cette pathologie et envoie l’enfant en connaissance de cause, soit il aura à connaître les troubles de type aphasique pour adhérer à leur diagnostic, si les orthophonistes doivent pratiquer un travail aphasiologique – rééducation spécifique, totalement différente de l’abord classique et ne se pratiquant qu’une demi-heure une fois par semaine.
Ainsi la transmission de ce savoir (savoir observer, savoir comprendre et savoir faire) se fera sur ce mode (théorie et pratique) par les élèves du docteur Gelbert – et c’est un groupe de six orthophonistes, constituant le conseil d’administration d’APRETTA, (Association pour la recherche et l’enseignement sur les troubles de type aphasique) et animant des groupes de travail (CERETTA) qui permettra sa pérennité.
Les avis médicaux seront bien évidemment pris auprès des spécialistes qui connaissent cette pathologie – neurologues, épileptologues, pédiatres, pédopsychiatres, sous l’égide du docteur Caroline ELIACHEFF, pédopsychiatre, qui est la vice-présidence d’APRETTA.

C’est ainsi l’histoire d’une découverte, d’un  travail de recherche, d’une pratique originale qui a permis à de nombreux enfants, adolescents et adultes d’apprendre à lire, à écrire ou à parler.   
Grâce au travail innovateur de Gisèle Gelbert, ils ont pu trouver une voie possible qui les a aidés à sortir de leur trouble et de leur mal-être.